Catégories
Recensions Religions

La Méditation et la Bible [1978] par Aryeh Kaplan

Trouvé par hasard dans une boite-aux-livres municipale, je pensai lire un livre sur la méditation et la Bible (chrétienne). Or il s’agit d’un texte sur la transe, l’extase, les visions ou la capacité de prophétiser (toutes les facultés cachées et actionnables uniquement en cas d’urgence puisque perdues à l’occasion de la Chute) dans la Torah, le Talmud et la Kabbale.

Si l’Ancien Testament est bien commun au Judaïsme, au Christianisme et à l’interprétation kabbalistique de la Torah1Je ne rentrerai pas ici dans le débat de savoir si la Kabbale est une branche mystique du Judaïsme ou la branche juive du Gnosticisme ; l’auteur semble pencher pour la première version., cela n’a pas rien à voir, mais j’ai été très étonné au départ. Cela dit, ce fut tout à fait intéressant, clair et instructif.

Ecoutant En route de J.K. Huysmans en même temps, la confrontation entre les miracles et mystères dans le monde chrétien (du 19ème siècle) et les analyses kabbalistes, m’a permis de voir le contraste entre les deux visions : la première reçoit les facultés de décorporation, lévitation ou prophétie comme des dons, les autres cherchent à contrôler ces facultés.

Enfin, même si on sait que G. Lucas a pris un canevas assez large pour que sa Force et son Côté obscur puissent ressembler à presque toutes les mystiques, dans ses Guerres de l’Etoile (jaune ?), j’ai été frappé par la présentation que fait Kaplan du prophétisme au temps du Temple (des Jedis, Jews), de ce savoir ensuite réservé à des initiés dans des sociétés secrètes au nom du trop grand pouvoir conféré par la ‘méditation’, et de la perte de la majeure partie de ce savoir, comme l’invocation des noms de Yahvé – le Tétragramme – dès 291 avant le Sauveur (p. 135), et qui doit revenir aux temps messianiques.

Il serait maintenant intéressant de comparer ces pratiques avec le Nouvel Age, et voir si ce dernier n’est pas une sorte de Kabbale noachique…

Photo d’entête : “synagogue ceiling” par Shira Golding Evergreen

Note

  • 1
    Je ne rentrerai pas ici dans le débat de savoir si la Kabbale est une branche mystique du Judaïsme ou la branche juive du Gnosticisme ; l’auteur semble pencher pour la première version.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.